Par: Jelloul DAGDAG










6 votes. Moyenne 4.00 sur 5.

Commentaires (5)

1. kader 15/06/2010

Je voudrai attirer l'attention de monsieur Bousfiha qui a ajouté un comentaire à l'article écrit par le poète Jelloul Dagdag(AHL TAZA...)Monsieur Bousfiha a qualifié cet article de "misogyne".Cet adjectif est assigné à quelqu'un qui méprise et hait les femmes et a une attitude de discrimination à l'égard du sexe féminin.Donc ce n'est nullement le cas de notre poète Si jelloul qui, je le connais, a un grand respect pour les femmes.Je respecte l'opinion de chacun mais sans atteinte à autrui surtout quand on emploie des mots dont on ne connait pas le vrai sens.
Kader.taza

2. rherrousse 14/06/2010

Je connais le poète et l'écrivain de renommée nationale"le poète du salam islamique" depuis bien longtemps en tant que professeur au collège ibn khaldoun..Jelloul dagdag est une fierté pour taza, pour le maroc, pour l'islam;Je le salue donc pour tout ce qu'il fait pour promouvoir la culture dans sa ville qu'il adore toujours, qu'il aime toujours, pour laquelle il mène des combats sans répit ni relâche...Et je suis certain qu'il arriverait, un jour ou l'autre, à éradiquer tous les max qui la rangent. Dagdag Jelloul est un poète très sensible, honnète, compréhensif, tolérable, assidu, sage et calme.Que notre grand poète trouve dans ce commentaire tout l'éloge qu'il mérite et j'implore tous les tazis à lui dresser un monument dans la meilleure place de sa ville qu'il a toujours aimé:TAZA

Abdelkader.RHERROUSSE.VENDÔme.France

3. said 14/06/2010

J ai connu Mr dagdag depuis ma jeunesse ; homme sage plein de vitalité avec des yeux qui reflètent les lueurs d un grand amour , une rencontre qui a laissé l admiration pour sa personne frôler mon cœur et ce jusqu’à nos jours
Il a réussi ; c est une fierté pour la ville ; il a laissé son empreinte pour la génération future ; il a le droit de pavaner et dévoiler ses qualités en extase , volupté ; fierté ; ou au moment de chagrin , ce qui augmente l ire c est de voir des intellectuels ne semer que la négativité malgré le talent qu’ ils ont . Cela me provoque et me perturbe ne me laissant nul choix, me pousse à crier quand l idée qui m a travaillé au préalable était de chanter
Certes il y a un éloge exorbitant exagéré pour certaine personne ; question de politesse ou pour forger des liens ; mais en se présentant comme témoin ; chacun assume ses responsabilité ; sauf que, une personne âgée , en nous adressant à elle ; c est avec respect : tout en évitant de la choquer .
si on ne sait pas parler à un vieux on laisse l autre imaginer une mal éducation donc celui qui parle de bassesse fait de même avec ses parents d ou on a pas besoin de dire plus sinon on ne fait que répéter ce que le vieux barbu a écrit sur ceux qui ont achoppé l avenir de cette ville
23] Ton Seigneur t’ordonne de n’adorer que Lui, de traiter avec bonté ton père et ta mère. Et si l’un d’eux ou tous les deux atteignent, auprès de toi, un âge avancé, ne leur dis pas : «Fi !» Ne leur manque pas de respect, mais adresse-leur des paroles affectueuses ! [24] Et par miséricorde, fais preuve à leur égard d’humilité et adresse à Dieu cette prière : «Seigneur ! Sois miséricordieux envers eux comme ils l’ont été envers moi, quand ils m’ont élevé tout petit !»
[25] Votre Seigneur est Celui qui connaît le mieux le fond de vos cœurs. Si vous êtes justes, sachez qu’Il pardonne toujours aux repentants sincères. [26] Donne à ton proche ce qui lui est dû, ainsi qu’au pauvre et au voyageur ! Mais évite toute prodigalité, [27] car les prodigues sont frères de Satan et Satan a été très ingrat envers son Seigneur.
Moi je garde de l estime pour ce vieux et me fait penser à Victor Hugo ou plus ;Hugo à écrit un poème sur le prophète prière et paix sur lui mais il n a pas fait danser les rimes arabe comme jelloul dagdag a fait ; un coup de chapeau continue cher père c est les anges qui enregistrent nos biens et c est le bon dieu le juste qui a la balance alors sans crainte

4. Bousfiha 03/05/2010

Article MISOGYNE et plein de règlements de compte, c'est dommage de publier de telles bassesses au nom de la ville de Taza.

5. Ahmed 27/01/2010

Comme je suis fier de découvrir une plume diserte à la lecture de l'article de M. Jelloul Dagdag. C'est là, on doit le reconnaitre, un écrivain et un poète de haut vol. Ce pourquoi, je tiens à remercier M. Dagdag et à lui exprimer mon estime.

Ahmed

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

        

                           Cliquez ici pour plus de détails !
 

                                   

 

Creer un Forum

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×